Les tapis d’acupressure.

Le tapis d’acupressure est un outils pour prolonger un soin shiatsu ou pour vous aider à patienter en cas de douleurs ou de fatigue générale.

Ces tapis présentent tous plus ou moins les mêmes caractéristiques ; des picots en forme de « fleurs de lotus » (c’est toujours plus sympa de donner un côté doux et zen par le design !) en plastique qui sont intégrées à une housse, souvent en coton lavable qui se met sur un fin coussin plat. Les dimensions varient ; les plus petits font la tailles du dos, ce qui est déjà bien. Les plus grands vont jusqu’aux cuisses. Il existe des coussins à placer sous la nuque (vendus en pack la plupart du temps). Il existe des prix très différents…tout dépend des matériaux et de leurs origines. Pensez aussi à l’achat d’occasion !

https://www.natureetdecouvertes.com/bien-etre/massage/tables-tapis-massage

Les petits picots réveillent votre corps, provoquent un processus qui va vous faire secréter de l’endorphine. Celle ci vous aide à moins ressentir la douleur et à vous détendre, notamment au moment de vous endormir. Ces tapis sont efficaces contre la douleur et les inflammations, augmentent la micro-circulation, améliorent le métabolisme cellulaire, augmentent l’oxygénation des tissus, augmentent la sécrétion des facteurs de croissance et la beta-endorphine, jouent sur l’amélioration de l’humeur, du sommeil et des capacités physiques et mentales. 

Ce ne sont pas les seuls bienfaits de ces tapis. Si on les observe via la Médecine Traditionnelle Chinoise et le Shiatsu, on peut observer bien plus ! En effet, l’énergie (Ki en japonais) circule dans des canaux dont un se situe le long de la colonne vertébrale. Il se trouve que chaque organe et viscère a une zone qui lui fait écho dans le dos via ce canal (voir schéma). C’est pourquoi lorsque le praticien Shiatsu appuie sur des points du dos spécifiques, il travaille sur vos organes.


Les tapis à picots sont créés sur cette même base théorique. En appuyant partout dans votre dos, il est certain que les points stratégiques sont stimulés et cela permet à l’énergie (Ki) de s’équilibrer peu à peu.
Bien entendu, cela n’équivaut pas à une séance avec un praticien shiatsu qui va bien plus loin dans le travail du Ki en cherchant à réguler au mieux chaque méridien, chaque organe et viscère.

A la première utilisation, il est bien de porter un vêtement, parce que oui, les picots, on les sent ! Cependant cela ne laisse pas de marque de type bleus et n’abîme absolument pas la peau (saine) si vous commencez directement sans tissus. En ce qui me concerne les picots dans le dos me sont agréables, en revanche, dans la nuque qui est plus sensible, c’est inconfortable (j’arrive malgré tout à m’assoupir !). Mais la nuque est un endroit stratégique pour tout ceux qui souffre des épaules, des trapèzes ou des maux de tête.
Je profite de ces 20 à 40 minutes pour lire, méditer, ou dormir !

Pourquoi je vous parle de ces tapis ?
Parce que je souhaite que chacun puisse trouver l’équilibre, physique et psychique, et que ces tapis font parti selon moi des outils qui peuvent vous y aider, tout comme la méditation, l’activité physique par exemple. Attention, en aucun cas ces tapis vous dispensent de suivre les recommandations de vos médecins.

Alors, qu’en pensez vous ? envie d’essayer ? partagez ici votre expérience !

Les maux

Nous avons tous des maux, plus ou moins souvent, plus ou moins intenses, parfois fugaces et parfois handicapants. Selon les auteurs ci dessous, parmi tant d’autres, nos maux traduisent ce que nous n’exprimons pas, ce que nous n’avons pas compris, ou pas conscientiser. Ces maux sont des alertes puis des messages plus forts qui nous gênent et pour finir douleurs qui peuvent aller jusqu’à l’insupportable.

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies, de Jacques Martel.

Par exemple, quelqu’un qui refuse de se soumettre à une situation ou à quelqu’un pourrait avoir mal aux genoux. D’abord des points de douleurs fugaces qui « lancent » par moment, puis une douleur qui s’installe, comme une tendinite pour aller jusqu’à un problème plus important musculaire ou osseux.

Nos émotions, si elles sont refoulées ou si nous attendons simplement qu’elles passent, nous imposent de nous arrêter. Par exemple, quand on se fait beaucoup de soucis et que nous sommes en colère (après une personne ou une situation ou en colère après nous même ; la culpabilité) et que l’on refuse de s’y attarder (plus ou moins consciemment), on peut souffrir de migraine qui nous oblige à rester isolé..sans lumière et sans bruit. Le corps impose une pause. L’ensemble des émotions refoulées impactent notre corps pour nous alerter afin que nous modifions nos comportements ou choix.

Dis-Moi Où Tu As Mal, Je Te Dirai Pourquoi   de michel odoul  Format Poche
Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi,
Michel Odoul.

Il est donc utile de repérer et de comprendre, d’un côté nos émotions, et d’un autre côté nos petits maux, pour travailler en conséquence et se permettre d’aller mieux. Cela fait partie du mode de vie en orient, notamment en Inde et en Asie, depuis des centaines d’années. Pourtant, en occident, et particulièrement en France, cela fait peu de temps que nous le découvrons. C’est à travers leurs médecines, que nous appelons médecines complémentaires, que ces peuples soignent leurs corps et leurs émotions en même temps.

Le Shiatsu en fait parti. Chaque Méridien (trajet énergétique) est lié à la fois à un organe, à des viscères, et à des émotions. Reprenons l’exemple des migraines : les douleurs se situent sur le chemin du méridien de la vésicule biliaire, liée à la colère, à la culpabilité et l’inquiétude. Pour travailler sur la problématique des migraines, on peut donc stimuler le méridien de la vésicule biliaire et celui du foie ‘l’organe associé à la vésicule). Et c’est cela qui m’intéresse : travailler pour soulager votre corps et votre esprit. Vous aider a comprendre pourquoi vous avez cette problématique en particulier, la traiter et vous permettre de vous sentir mieux.

Ton corps dit « Aime-toi ! »,
Lise Bourbeau.

Le bien être est à portée de main !

Et vous, quelles sont vos problématiques ? êtes vous vigilents aux premiers signes d’alerte ? avez vous ce genre d’ouvrages pour vous aiguiller ?

Les expressions françaises

Avez vous déjà remarqué à quel point la langue française est riche d’expressions ? voici un florilège de celles qui sont en lien avec les déséquilibres que le Shiatsu apaise.

J’en ai plein le dos ; je charge la mule ; je tends le dos ; j’en ai plein le dos ; je courbe l’échine ; je porte un fardeau ; je tourne le dos ; j’ai le dos large ; j’ai reçu un coup de poignard dans le dos ;

Ça me prend la tête, le chou ; je pète les plombs/une durite ; j’en ai raz le bol ou la casquette ; j’ai la cafetière qui chauffe ; ça me sert comme un étaux ; je m’en prends plein la face ; je bous d’impatience/de colère ; j’en perds la tête ; je ne fais pas face à ;

Je ne mords pas la vie à pleine dent ; je serre les dents ; je n’arrive pas à trancher ; j’ai une rage de dent ; je me casse toujours les dents dans ce contexte ; je grince des dents ; je ronge mon frein ; je n’ai plus goût à rien ; j’en perds mes mots/mon latin ; je mange mes mots ; j’ai avalé de travers/tout rond ;

J’en ai le souffle coupé ; ça m’a coupé le sifflet, j’en suis resté bouche bée ; les bras m’en tombent ; je n’arrive pas à l’avaler ; je ne le sens pas ; j’en deviens sourd ; j’ai les boules ; j’en reste sans voix ; j’ai la gorge en feu ; j’ai un chat dans la gorge ; j’ai la gorge nouée ; j’étouffe dans ce contexte ;

J’ai mal au cœur ; je le fais à contrecœur ; je le connais par cœur ; je n’ai plus le cœur à l’ouvrage ; j’ai des hauts le cœur ; je l’aurais voulu de tout mon cœur ; je suis sans cœur ; je n’arrive pas à lui ouvrir mon cœur ; j’ai une peine de cœur ; je prends tout à cœur

Je me fais de la bile ; ça me prend aux tripes ; ça m’a coupé l’appétit ; j’en suis estomaqué ; ça me reste sur l’estomac, je n’arrive pas à le digérer ; j’éprouve de la rancœur ; je m’en rends malade ;

J’en ai plein le c*l ; ça me fait chi*r ; ça m’emm*rde ; ça me fend le derrière ; je suis assis entre deux chaises ; je sers les fesses ; il me colle aux fesses ;

j’en ai plein les pattes ; ça me casse les pieds ; j’ai l’estomac dans les talons ; ça me gonfle ; ça me fait un belle jambe ; je me laisse marcher sur les pieds ; je voudrais faire des pieds et des mains ; je perds pieds ; je n’arrive pas à mettre sur pieds ce projet ; je ne sais sur quel pied danser ; je mets toujours les pieds dans le plat ; ça me fait bondir ;

je suis vert de rage, je suis rouge de colère ; je suis blanc comme un linge ; j’ai des bleus à l’âme ;

Certaines parlent d’elles mêmes, le problème lié est très clair ! D’autres sont plus subtiles (ou « tirées par les cheveux »). Quoi qu’il en soit, les expressions que nous utilisons ne sont pas anodines !

Je me sers régulièrement des expressions pour expliquer aux personnes qui viennent faire une séance de Shiatsu le fond du problème. Les émotions sont à la base de nos maux, et ces expressions sont des images des émotions.

Par exemple : « je n’arrive pas à le digérer » concerne une situation , un événement difficile à intégrer et accepter qui cause des problèmes de digestion. Sont en cause l’estomac et le foie. En Médecine Traditionnelle Chinoise, le méridien de l’Estomac (couplé à celui de la Rate) et celui du Foie (couplé à celui de la Vésicule Biliaire) sont liés respectivement aux pensées ressassées et à la colère et/ou à la culpabilité…des sentiments qui ne nous permettent pas de bien digérer cette situation puisque ces organes sont en déséquilibres. On peut comprendre ici à quel point certaines expressions sont justes ! Le Shiatsu permet de réguler les déséquilibres afin que les organes et viscères fonctionnent mieux. Ainsi, vous serez plus à même de digérer vos émotions.

Et vous, quelles sont les expressions qui vous concernent ? En utilisez vous qui ne sont pas dans cette listes ?